Accueil du site > Robots et médecine > Des robots-chats pour tenir compagnie aux personnes agées

Chats robotsSi la solitude des personnes agées est souvent un problème, leur offrir un véritable animal n’est pas toujours la bonne solution. En Grande-Bretagne, on pense avoir trouvé la solution : des robots de compagnie en forme d’animaux, à commencer par des robots-chats.

Les personnes agées se retrouvent souvent seules, et leur offrir un animal de compagnie peut poser des problèmes : il peut les faire tomber, éventuellement les blesser (griffures, etc), et il faut s’en occuper (nettoyer la litière, les nourrir...), ce qu’une personne dépendante ne peut pas toujours faire.

Chat robotsEn Grande-Bretagne, où le nombre de personnes agées devrait augmenter de 50% d’ici à 2020, un rapport de la Royal Academy of Engineering explique que des chats robots, ou d’autres animaux-robots pourraient être produits dans les 3 ans à venir.

La technologie est là. Cependant, le problème réside surtout dans l’acceptation sociale de ce genre de machines. Au Japon, on utilise déjà cette solution en donnant des bébés phoques robotiques aux personnes agées. Il n’y a pas besoin de les nourrir, leur fourrure est dans une matière aux propriétés antiseptiques, mais les japonais sont particulièrement ouvert à la technologie, ce qui est loin d’être le cas de tous les européens...

Pourtant la fonction de ces animaux-robots de compagnie pourrait être plus que de simplement combler la solitude de son propriétaire. En effet, ils pourraient être munis de capteurs pour surveiller la santé de la personne, voire donner l’alarme et prévenir les secours en cas de problème. A suivre donc...

Voir en ligne : Source : Reuters / anglais

Plus d'infos sur les sujets :

Pas encore de commentaire | Ajoutez un commentaire Ajoutez un commentaire | Partagez : Facebook |

Partenaires :
[() ]
Plan du site | Suivre la vie du site S'abonner au flux RSS 2.0 | | Nous contacter
Copyright (c) 2009 Robospot. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.